Calendrier

« Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930 

repetitrice

repetitriceRéflexions sur la pédagogie et le soutien scolaire. Pour une école citoyenne et solidaire.

Blog

Catégories

Fils RSS

Contact

Derniers billets

Compteurs

Actualités pédagogiques

Blogs pédagogiques

Ressources pour le soutien scolaire

Outils pour blog/informatique

Citoyenneté

All the world's a stage,
And all the men and women merely players,
They haver their exits and their entrances;
And one man in his time plays many parts.

W. Sh.

Copinage

La revanche scolaire

Par repetitrice :: vendredi 06 octobre 2006 à 22:54 :: lectures récentes
  •  Bertrand BERGIER, Ginette FRANCEQUIN (2005) La revanche scolaire des élèves multiredoublants, relégués, devenus superdiplômés, Editions érès, coll. sociologie clinique.

    Un livre très intéressant. Ils en parlent dans le monde diplo de ce mois (octobre 2006) et c'est ça qui m'a donné envie de lire , mais en fait il a été publié en 2005 et du coup ça augmente les chances de le trouver dans les bibliothèques. S'il y a un livre à lire sur le système scolaire ou l'échec scolaire, alors c'est celui-là.
    Ce qui rend ce livre si intéressant, c'est qu'il combine une approche statistique à une approche par entretiens (plus de 300 dont 111 à avoir suivi un parcours long atypique, i.e avoir réussi des études supérieures après des redoublements successifs ou après avoir été préalablement orientés vers des parcours professionnels courts). Une approche centrée sur les parcours individuels mais qui les replace dans un contexte social et montre comment, si le champ social ne détermine pas ces parcours individuels, il les structure cependant et ce même chez les personnes qui ont réussi à se sortir d'une sitation défavorables (échecs multiples, orientation vers un parcours court et sans débouché professionnel véritable).
    En creux, ce livre est excellent pour comprendre comment l'insititution scolaire, loin de remédier à l'inégalité sociale, la perpétue à l'identique de génération en génération.
    En résumé, ce livre est un de mes gros coups de

    L'ouvrage est centré sur la situation française, mais sa méthode et son propos pourraient être aisément transposé à la Suisse (en tout cas romande). Il faudrait évidemment voir en quoi les situations sont comparables ou diffèrent. Il me semble qu'il existe en Suisse moins de passerelles possibles entre les différentes "orientations" scolaires et je ne serais pas étonnée que l'on retrouve les mêmes facteurs d'émancipation scolaire (suivre une voie autre que celle socialement tracée).

  • Pierre Vianin (2001) Contre l'échec scolaire. L'appui pédagogique à l'enfant en difficulté  d'apprentissage. Bruxelles : De Boeck Belin.
    BOF. BOF. BOF. Un no man's land sociologique ce qui est paradoxal au vu de la sur-représentation hyper massive des élèves de milieux populaires confrontés à cette situation. Un ouvrage orienté 100 % psychologie "classique", donc. Mais dans le style, il y en a de biens meilleurs.

  • Dans Le Courrier d'aujourd'hui (6 octobre 2006) : p. 3. C. Koessler : Pas de changement social sans éducation.
    Citation de l'en-tête de l'article : Comment rendre efficace la formation de base des adultes ? "La pédagogie de texte" était au coeur d'un séminaire international. Entretien avec deux formatrices d'Amérique latine.
    Très intéressant. J'avais jamais entendu parler de "pédagogie de texte" + l'article est relativement court+ ça donne envie d'en savoir plus. Du coup, je déroge à mon principe et je vous propose ici 2 extraits copié-collé :
"- Le courrier : Pouvez-vous expliquer simplement ce qu'est la "pédagogie de texte ?
- Edivanda Mugrabi : C'est une approche pédagogique dont le support principal est le "texte". En réalité, on considère oute communication verbale comme un "texte". On peut travailler aussi bien sur une lettre, une dissertation, un poème, une discussion ou une interview comme celle-ci. L'important, c'est de partir du vuécu des apprenants. (...)"
"- Le courrier : Comment enseignez-vous ?
- Gisela Maria Clavijo : Nous contruisons à partir des connaissances préalables des apprenants et des besoins exprimés. Si quelqu'un a besoin d'écrire une lettre à l'administration par exemple, nous l'écrivons ensemble et peu à peu, il acquière de l'autonomie pour le faire seul. Cela peut être aussi l'élaboration d'un budget ou le suivi de la scolarisation des enfants, ou encore une demande auprès des services sociaux. Nous travaillons à partir du contexte de vie des personnes."

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://soutienscolaire.zeblog.com/trackback.php?e_id=88744

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :